From the yearly archives: "2007"

Le comité organisateur du Triathlon mis en place par la Fondation Louis-Georges Fortin a décidé de mettre fin à l’activité, à la suite de la tournure des événements qui ont succédé à la 4e édition tenue le dimanche 23 septembre 2007 et présente ses excuses aux propriétaires du terrain utilisé.

« C’était la dernière édition, ce Triathlon de septembre 2007! », expliquent les organisateurs Guy-Paul Côté, président de la Fondation, et Armand Champagne, directeur technique. « Je donne ma démission pour ce qui concerne mes responsabilités quant aux aspects techniques », ajoute ce dernier, visiblement affecté par l’erreur qui lui a échappé cette année à propos des autorisations qu’il aurait dû de nouveau vérifier pour les 500 mètres du tracé empruntés sur un terrain privé. « Je ne m’implique pas bénévolement dans les événements sportifs pour susciter et recevoir des critiques. Donc, je préfère laisser tomber. Et je présente mes excuses aux propriétaires du terrain en question. »

Aucun dégât causé par le Triathlon
Cependant, il faut préciser qu’une visite sur les lieux a permis au comité et aux journalistes de constater qu’il n’y a eu aucun dégât sérieux de provoqué par le passage des participants au Triathlon. En fait, l’utilisation d’un sentier déjà tracé par des quad, et délimité par des poteaux pour l’occasion, a probablement affecté seulement quelques branches d’aulnes, soit des arbres peu recherchés. « Sur un trajet de 1,4 km, 500 mètres seulement de ce sentier ont été utilisés par les coureurs, note M. Champagne, et aucun dommage n’a été causé par les vélos… Nous avions utilisé ce tracé en 2005, après des autorisations, puis encore en 2006. Nous avons donc jugé que la permission nous était automatiquement accordée pour 2007 également. Ce qui constitue une erreur de jugement de notre part. »

Les fonds recueillis proviennent de la vente des billets 
En fait, le comité organisateur a conclu lors d’une rencontre tenue le mardi 2 octobre 2007 que l’objectif de 50 équipes était toujours aussi difficile à atteindre, en raison de la faible participation des gens du milieu. « Les sports nautiques ne suscitent visiblement pas l’intérêt de la majorité. Les gens ne répondent peut-être pas aussi bien qu’ils ne le feraient pour la marche et la randonnée par exemple, pense M. Côté. La fondation vise évidemment à amasser des fonds intéressants pour l’achat d’équipement. « Puisque la trentaine d’équipes que l’on a réussi à rassembler lors du Triathlon permet seulement de payer les frais de l’activité, et que c’est la vente de billets pour le tirage qui engendre les fonds recueillis, nous mettons fin à l’activité », mentionne ce dernier. Quelque 10 000 $ ont été amassés, dont environ 2000 $ pour défrayer les coûts de l’activité, ce qui laisse un peu plus de 9000 $ réservés pour l’achat d’équipements de cardiologie. »

Une nouvelle activité sportive pour 2008
« Il faut garder en tête que le but de la fondation est toujours le même : promouvoir une meilleure condition physique par la pratique d’une activité sportive », note M. Côté. « Nous serons donc à la recherche d’une autre activité sportive, de nature plus participative et plus accessible à tous et à toutes pour l’an prochain. Le comité a prévu une période de réflexion pour la recherche d’idées, le 15 novembre prochain, et en janvier, nous vous annoncerons du nouveau», annonce M. Champagne.

[Lire l’article original sur EnBeauce.com]

Le Triathlon du cœur, au profit de la Fondation du cœur Louis-Georges Fortin, revient pour une 4e édition le dimanche 23 septembre prochain pour soutenir le financement des activités de l’organisme. Le président d’honneur, Claude Poulin, copropriétaire de l’entreprise Web Iclic, a annoncé que les entreprises de la région seront davantage sollicitées cette année pour participer à l’évènement.

Le Triathlon du cœur comporte trois étapes, une course de canot-kayak, une course en vélo de montagne et se termine par une course à pied. M. Poulin a tenu à démystifier le terme triathlon en précisant qu’il ne faut pas nécessairement être un athlète pour se lancer ce défi, mais bien avoir l’envie de participer à une activité physique pour une bonne cause.

Des équipes de trois ou de quatre personnes sont formées. Pour l’édition 2007, l’organisation espère compter 50 équipes. L’an dernier, 27 équipes s’étaient formées dans les catégories Expert, Défi entreprise, Amateurs et Étudiants. Des changements ont été apportés aux catégories afin de mieux s’adapter au besoin des participants. La catégorie Individuel a été créée et celle Étudiant n’existe plus. Le responsable du comité technique, Armand Champagne, a informé que les équipes provenant d’entreprises devront être mixtes.

L’évènement attire depuis trois ans de nombreux spectateurs. De retour au plan d’eau du centre-ville de Saint-Georges pour la compétition de canot-kayak, les différentes étapes du triathlon seront visibles, à l’exception de la course de vélo. Le circuit pour le vélo de montagne est situé derrière l’usine d’épuration du côté Ouest. Le président du comité organisateur, Guy-Paul Côté, a mentionné que le parc Veilleux sera animé comme lors des éditions précédentes.

Plus d’argent pour la Fondation
Habituellement 1600 $ étaient remis en bourses aux gagnants des différentes catégories. Plusieurs des concurrents remettaient, une fois l’évènement terminé, leur prix à la Fondation. L’organisation a décidé de ne plus remettre de bourses afin d’accroître les bénéfices réalisés lors de cette activité.

L’objectif 2007 est d’amasser 9000 $ pour l’achat d’un enregistreur E.C.G. pour le département de cardiologie du Centre de Santé et de services sociaux de Beauce. Cet appareil portatif sert à enregistrer l’activité cardiaque pour les gens à la maison. M. Côté a expliqué que le cardiologue pourra lire les données enregistrées et mieux intervenir auprès du patient.

Dans une dizaine de jours, 7000 billets de tirage seront en vente au coût de 2,00 $ auprès des gens qui bénéficient des services de la Fondation ainsi qu’au Centre hospitalier Beauce-Etchemin. Le coordonnateur de la Fondation, Michel Mathieu, a annoncé que 19 prix, une gracieuseté de plusieurs commanditaires, seront tirés, notamment un vélo et des bons d’épicerie de chez Loblaws font partie des prix offerts.

L’invitation est lancée aux jeunes dans les écoles de la région, a indiqué M. Côté, afin de les sensibiliser à se préoccuper de leur santé. Le président du comité organisateur a également rappelé que l’événement sert à sensibiliser la population à l’importance de faire de l’activité physique et d’avoir une saine alimentation.

Les gens qui désirent s’inscrire peuvent le faire dès maintenant en allant sur le site de la Fondation du cœur Louis-Georges Fortin. Le coût de l’inscription est de 30 $ par personne et de 10 $ pour les étudiants avant le 15 septembre 2007. Après cette date, le coût sera de 45 $ par personne et de 15 $ pour les étudiants. Ce coût inclus le repas servi à l’Auberge Arnold après l’événement.

La compétition se déroulera le dimanche 23 septembre de 13h à 16h au plan d’eau au centre-ville de Saint-Georges, sur les passerelles, la 1ère avenue Ouest et l’avenue de la Chaudière dans le secteur Est.

[Lire l’article original sur EnBeauce.com]

Le 29e Gala du mérite sportif beauceron a honoré hier soir à la Polyvalente une trentaine d’athlètes de la région qui se sont démarqués dans leur discipline au cours de l’année 2006. L’Élitas Or pour l’athlète de l’année a été remis à Marylène Laplante de St-Elzéar qui évolue depuis cinq ans au sein de l’équipe de volley-ball de l’Université Laval. L’Élitas argent a été décerné à l’haltérophile Jean-Philippe Maranda de Notre-Dame-des-Pins et celui de bronze à la hockeyeuse Marie-Philip Poulin de Beauceville, absente lors du Gala.

Le titre d’équipe de l’année a été attribué aux Dragons Beauce-Etchemin de la Polyvalente Saint-Georges. Sonny Lacroix de Sainte-Marie a reçu le trophée de l’entraîneur de l’année pour son travail avec l’équipe de football l’Embâcle. Le Temple de la renommée a accueilli hier soir Patrick Paquet de Saint-Georges.

Pour la première fois, un trophée était remis à l’officiel de l’année. Les organisateurs voulaient souligner la contribution des arbitres dans le sport et ont honoré Hélène Tremblay, qui arbitre entre autres, au volley-ball depuis de nombreuses années.

Près de 300 personnes ont assisté à l’événement et ont chaudement applaudi les efforts de ces sportifs. Outre quelques problèmes techniques, la présentation de vidéos illustrant chacune des sports en lice a permis de dynamiser la soirée. L’animation était assurée par Pierre Bourque et Marie-Lou Blouin, siégeant tous les deux sur le conseil d’administration du Gala. Yannick Côté de Saint-Georges, du groupe Mélogramme, a interprété avec brio deux pièces lors de pauses musicales.

Les athlètes qui ont reçu un Élitas majeur étaient invités à «passer au salon» de Pierre Bourque pour une entrevue. La formule conviviale a été appréciée. Jean-Philippe Maranda nous a appris qu’il est actuellement premier sur l’équipe nationale d’haltérophilie et qu’il y a de fortes chances qu’il participe aux prochains Jeux Olympiques. Il s’entraîne actuellement en préparation des qualifications pour Pékin 2008.

Marylène Laplante participera en mars au Championnat canadien de volley-ball universitaire. L’athlète de l’année a mentionné qu’elle avait une grande décision à prendre puisqu’elle complètera ce printemps sa 5e année au sein de l’équipe de volley-ball de l’Université Laval et qu’une limite impose un maximum de 5 années de jeu dans l’équipe. Mme Laplante pourra faire partie de l’équipe nationale cet été où passera à autre chose et ira sur le marché du travail. Peu importe sa décision, ses accomplissements auront été honorés cette année.

Plusieurs ont souligné au cours de la soirée la détermination, la passion et la discipline de ces athlètes pour la plupart des jeunes. Tandis que les sportifs plus âgés ont été décrits comme des modèles pour la jeunesse avec leur persévérance et leur grande motivation. Le Gala a honoré le mérite sportif de la région et a invité tout le monde l’an prochain à célébrer avec eux la 30e édition de cet événement.

Voici la liste des nominations et des gagnants 2006 :

Athlétisme
Julie Labonté Sainte-Justine
Charles Leclerc Saint-de-la-Lande
Rock Lessard Tring-Jonction

Course à pied
Yvan Lachance Ville de Saint-Georges
Réjean Paradis Saint-Zacharie
Alex Veilleux Ville de Saint-Georges

[Lire l’article original sur EnBeauce.com]

Les titres d’athlètes de l’année (or, argent et bronze) seront décernés parmi les récipiendaires de l’élitas de chacune des 22 disciplines. Les mises en  nomination par discipline sont présentées ci-joint.

Le gala soulignera également les résultats d’équipes sportives qui se sont démarquées au cours de l’année de même que la contribution d’entraîneurs. Cette année, les membres du comité de sélection ont jugé opportun de mettre en  valeur la contribution des officiels, et à cet effet, une personne sera honorée pour une première fois à ce titre.

Le nom des personnes et des organismes qui feront l’objet de prix majeurs tels : le temple de la renommée, le bénévole de l’année, l’événement sportif  et  l’organisme de l’année, ne seront dévoilés que lors de la soirée du Gala.

Le Gala du mérite sportif beauceron se tiendra à l’auditorium de la Polyvalente de Saint-Georges le samedi 3 février prochain à compter de 19 h 30. Toutes personnes intéressées à y participer peuvent réserver leurs billets au coût de 10$ auprès des responsables du gala ou dans les Caisses Desjardins de Sainte-Marie, Saint-Joseph, Lac-Etchemin ou Saint-Georges.

Athlétisme
Julie Labonté Sainte-Justine
Charles Leclerc Saint-de-la-Lande
Rock Lessard Tring-Jonction

Course à pied
Yvan Lachance Ville de Saint-Georges
Réjean Paradis Saint-Zacharie
Alex Veilleux Ville de Saint-Georges

[Lire l’article original sur EnBeauce.com]